Une majorité wallonne qui fait fi de l’électeur

Posté le 6 juin 2014 à 10 h 55 min par odestre Commentaires fermés sur Une majorité wallonne qui fait fi de l’électeur

Le résultat des élections était clair : la majorité sortante a été désavouée et le MR était le  grand gagnant.

Les trois partis qui composaient l’olivier wallon ont reculé en terme de pourcentage et en terme de sièges, puisqu’à eux trois, ils perdent 9 sièges, alors que le MR à lui seul en gagne 6 !

Je regrette que le signal envoyé par l’électeur n’ait pas été entendu par le PS et le CDH qui s’entêtent à vouloir gouverner ensemble.

J’observe avec colère que l’évidence du résultat a été niée par ces deux partis qui ont préféré s’accrocher au pouvoir coûte que coûte, plutôt que d’accepter le carton rouge qui leur était envoyé par l’électeur.

Peut-être parce que ces partis au pouvoir avaient peur de voir surgir des cadavres des placards ? Peut-être parce que la pression exercée par les syndicats a été à ce point importante que ceux-ci se sont substitués au politique et ont mis en place le Gouvernement eux-mêmes ?

Ce véritable déni de la démocratie n’augure rien de bon pour notre Région et pour les Wallons. Les mêmes recettes éculées vont nous être ressorties et les effets de com’ continueront à se multiplier pour maquiller les réalités et les maigres bilans.

Malheureusement, sans nous les enfants continueront à pâtir du décret inscription. Sans nous, la facture énergétique continuera de croitre. Sans nous, la pression fiscale ne redescendra pas. Sans nous, les citoyens s’interrogeront toujours sur la possibilité que les règles changent en cours de partie. Sans nous, l’enseignement continuera son nivellement par le bas. Sans nous, l’emploi restera au plus bas.

J’éprouve donc les plus vives inquiétudes quant à l’avenir de la Wallonie car ceux qui sont au pouvoir depuis maintenant 10 ans ont montré toute leur incapacité à apporter des solutions efficaces et rationnelles.

Je crains pour l’emploi, je crains pour le logement, je crains pour le coût de la vie, je crains pour les entreprises, je crains pour les citoyens. S’il était moins une en 2014, j’espère qu’il ne sera pas trop tard en 2019 et que la Wallonie ne sortira pas exsangue de cette orange sanguine.

J’attends désormais de lire le contenu de l’accord de Gouvernement qui nous permettra de prendre la mesure de ce marasme annoncé.

Quant à la participation du FDF, je m’en étonne. En effet, cette alliance qui donne raison à la NVA et à la Flandre en général, quant au caractère conservateur et stagnant de la politique de gauche menée en Wallonie et à Bruxelles conduira à renforcer le sentiment séparatiste au Nord du pays. Malheureusement, il semblerait que la participation à un Gouvernement n’ait pas de pris…

Il est évident que le MR et moi-même continuerons à jouer pleinement notre rôle dans l’opposition et que nous tenterons d’ouvrir les yeux de la majorité, lorsque cela s’imposera.

Les commentaires sont clos.