La Belgique saluée par l’Union Européenne

Fin 2011, la Belgique inquiète les marchés, sa note est dégradée et les investisseurs la fuient. 22 milliards d’économies plus tard, fin 2013, le changement est radical : le déficit budgétaire est contrôlé et réduit à 2,8% du PIB, le taux des obligations belges à 10 ans est passé de 5,9% à 2,02%, la Commission Européenne

Lire la suite

Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Instagram