Se lancer en tant qu’indépendant : Demandez de l’aide, vous y avez droit !

Posté le 18 avril 2013 à 13 h 09 min par odestre Commentaires fermés sur Se lancer en tant qu’indépendant : Demandez de l’aide, vous y avez droit !

Se lancer en tant qu’indépendant à titre complémentaire ou principal est souvent perçu comme un saut dans le vide, comme une prise de risques très importante ou encore comme une mise en danger de sa situation et parfois même de sa famille.

Fréquemment, les questions du risque financier et de l’apport propre freinent ou rebutent les personnes désireuses de s’établir en tant qu’indépendant. C’est dommage à la fois pour ces personnes qui auraient voulu prendre leur destin en main mais aussi pour la collectivité qui perd un acteur de développement économique.

En tant qu’Echevin en charge du développement économique, je veux dissiper les spectres qui gravitent autour du statut d’indépendant.

NON, devenir indépendant ne signifie pas jouer à la loterie et mettre aveuglément son patrimoine en jeu. Les pouvoirs publics ont en effet mis en place une série de filets de sécurité destinés à vous aider à mettre sur pied votre activité. Les instruments sont parfois juridiques, avec la possibilité de constituer une société avec personnalité juridique à responsabilité limitée (ce qui protège votre patrimoine personnel) ; Parfois financiers, dans la mesure où de nombreuses aides publiques de financement existent. En voici quelques exemples :

Le Prêt Lancement : Aide fédérale portant sur le financement alternatif-Crédit subordonné pour la création d’une activité en personne physique ou en personne morale avec accompagnement durant les 18 premiers mois d’activité. Cette formule attrayante s’adresse aux chômeurs complets indemnisables, aux demandeurs d’emploi inoccupés inscrits depuis au moins trois mois auprès de l’office régional de l’emploi, aux bénéficiaires d’allocations d’attente ou du revenu d’intégration.

Le Plan Jeune Indépendant : Il s’agit d’un pré-accompagnement de 6 mois avant la création d’entreprise au cours duquel le bénéficiaire dispose d’un coaching gratuit, ainsi que de l’étude du projet par une structure d’appui agréée. A cela peut s’ajouter 375€/mois pendant 6 mois si le bénéficiaire ne dispose d’aucun autre revenu. Ce plan s’adresse aux demandeurs d’emploi de moins de 30 ans souhaitant s’installer comme indépendant à titre principal pour la première fois

Le Prêt Starteo : Crédit en cofinancement permettant le partage des risques entre un organisme privé (banque) et le Fonds de Participation (public) en vue de la création d’une entreprise. Ce mode de financement présente notamment l’avantage d’un taux d’intérêt préférentiel, ainsi que d’une modulabilité du remboursement en 3, 5 ou 10 ans.

Il existe beaucoup d’autres aides qui, pour certaines d’entre elles, sont susceptibles de se cumuler. Si vous voulez lancer votre entreprise ou vous établir comme indépendant, surtout ne soyez pas effrayé par la question du financement. Des aides sont à votre disposition, l’important est de bien vous informer !

NON, devenir indépendant ne signifie pas être livré à soi-même.

Vous avez toujours voulu devenir commerçant ? Vous avez une idée novatrice et voulez la mettre en œuvre ? Ne craignez pas les formalités administratives, vous n’êtes pas seul !

Des organismes tels que l’UCM, le SPF Economie, P.M.E, classes moyennes ou tout simplement les services communaux sont à votre écoute et à votre disposition pour jeter les bases d’une activité solide et durable.

Ils vous accompagneront dans les procédures administratives, vous conseilleront quant aux modalités du projet que vous voulez mettre en œuvre et vous assisteront dans vos démarches de financement.

La peur de l’inconnu et le manque d’information ne doivent pas vous empêcher de faire ce que vous aimez, alors n’hésitez pas à demander conseil : les outils et l’aide qu’il vous faut sont en place, ils n’attendent plus que vous !

Les commentaires sont clos.