Scandale de la viande de cheval : « Punissons les coupables et n’oublions pas les plus défavorisés »

Posté le 18 février 2013 à 16 h 03 min par odestre Commentaires fermés sur Scandale de la viande de cheval : « Punissons les coupables et n’oublions pas les plus défavorisés »

Depuis plusieurs jours maintenant, le scandale de la viande de cheval présente dans les lasagnes secoue l’Europe entière, en ce compris la Belgique.

Je crois important de rappeler qu’il s’agit avant tout d’une fraude économique et non pas d’un problème sanitaire. La viande utilisée n’est pas impropre à la consommation et n’est donc pas susceptible de causer des troubles pour les personnes qui en ont consommé.

Il faut maintenant qu’une enquête sérieuse et approfondie soit menée afin de déterminer les responsables qui ont décidé d’utiliser de la viande de cheval, en lieu et place de la viande de bœuf et ce dans l’unique but de réduire les coûts. Ceux-là doivent être placés face à leurs responsabilités et être sévèrement sanctionnés.

Le droit le plus élémentaire des consommateurs est de disposer effectivement du bien qu’il a acheté sur base des informations contenues sur l’étiquette des produits. Ce droit doit être assuré par les autorités européennes et nationales.

Même si les règles sont unifiées au sein de l’UE, comme la Ministre LARUELLE, j’estime important d’unifier également les procédures de contrôle. En Belgique, celles-ci sont extrêmement sévères, dans l’intérêt de tous. Il faut donc que cette qualité du contrôle soit du même niveau partout en Europe.

 A titre d’exemple, en Belgique les chevaux sont tracés. Cela évite l’existence d’un marché parallèle et la survenance de scandales dans l’industrie agro-alimentaire. Ce contrôle doit donc être renforcé et généralisé partout en Europe.

Nonobstant, la viande n’étant pas impropre à la consommation, j’estime qu’elle doit être redistribuée à des associations qui viennent en aide aux plus démunis. Dans le contexte de crise qui est le nôtre et face à la demande croissante qui afflue auprès de ces associations, la destruction des stocks alimentaires serait un gaspillage scandaleux !

Les commentaires sont clos.