Plan Communal Logement 2012-2013 : Un plan pour la ville

Posté le 29 novembre 2011 à 15 h 07 min par Erica Commentaires fermés sur Plan Communal Logement 2012-2013 : Un plan pour la ville

F.Sch

Mis en ligne le 29/11/2011

La demande de logement public est de loin supérieure à l’offre. Six projets sont en gestation de logements d’insertion et de transit.

 

Plus de 35 000 demandes de logement public en Wallonie, quelque 2 000 en attente au sein de Centr’Habitat à La Louvière. On ne peut nier un léger déséquilibre entre l’offre et la demande en matière de logement dans la région.

Deux raisons : une population vieillissante et des logements inadaptés aux réalités familiales d’aujourd’hui, en particulier pour les familles nombreuses.

La Ville de La Louvière présentait hier soir, son plan communal 2012-2013. Elle peut se réjouir, une série de travaux se terminent pour le compte du CPAS. Il s’agit de logements d’insertion et de transit de 3 et 4 chambres dont certains seront disponibles dès décembre.

Pour la régie, notons la reconstruction d’immeubles à appartements chaussée pont du Sart (3) et à la rue Chavée (9). Centr’Habitat a complété le sablage des façades, cité Reine Astrid et la rénovation de 47 appartements utilisant la cogénération à la cité jardin Saint-Vaast.

La société d’habitations s’occupe pour l’heure de la sécurisation de 60 appartements à la cité « Mécanique » à Strépy. Ajoutons 10 maisons au Mitant des Camps, 10 à Trivières, 13 à Haine-Saint-Pierre. Outre la tour passive de la cité jardin et la création de 31 logements rue de Belle-Vue, la Ville de La Louvière a introduit pas moins de 6 fiches projets. La plus spectaculaire concerne la création de 80 logements à la cité Leburton à Maurage. La cité compte 435 logements, mais peu comptent 4 ou 5 chambres.  » Dans les logements 3 chambres existants, 86 % sont sous occupés ou mal occupés « , note Sergio Spoto, directeur technique de Centr’Habitat.

L’idée serait donc de construire des logements pour permettre aux personnes « isolées » ou « âgées » d’obtenir un logement plus adapté, sans quitter leur quartier et de libérer ainsi des logements pour les familles nombreuses en attente.

Un comité de pilotage devrait être créé pour développer le projet en collaboration avec les locataires.

Les commentaires sont clos.