Les syndicats dépassent les bornes

Posté le 22 octobre 2014 à 13 h 37 min par odestre Commentaires fermés sur Les syndicats dépassent les bornes

C’est avec consternation et colère que j’ai appris qu’une délégation de la FGTB avait vandalisé la façade du siège du MR.

Face à un tel déferlement de violence, je ne peux que m’interroger sur le rôle joué par les syndicats.

En effet, plusieurs dirigeants de la FGTB étaient présents lorsque la façade a été salie et que des vitres furent brisées. Ont ils essayé d’apaiser les esprits ? Ont-ils tenté de faire privilégier le dialogue ? Pas le moins du monde !

On peut d’ailleurs s’interroger sur les moyens déployés (achat de peinture, location de cars, etc.)

Pire, ils revendiquent la violence et jugent qu’elle s’impose ! Il serait utile de rappeler que l’incitation à la violence est punie par la loi.

Lorsque l’on constate le manque de sens des responsabilités des organisations syndicales et tout particulièrement de la FGTB, un constat s’impose : il faut replacer ces organisations face à leurs obligations.

Les syndicats ne sont pas au dessus des lois et il devient impératif qu’elles se dotent d’une personnalité juridique afin de pouvoir assumer les conséquences de leur attitude inacceptable. Evidemment, lorsque l’on sait qu’on ne peut être assigné en justice, il est évidemment plus facile de se mettre en marge de la loi.

L’attitude des syndicats pose réellement question. Sachant que contrairement aux particuliers ou aux entreprises, on ne connaît pas l’étendue de leurs ressources, j’estime qu’il devient nécessaire d’éclaircir la situation juridique dans laquelle les syndicats se trouvent.

Cela fait des années que je le répète et le comportement de la FGTB ne fait que conforter ma position. Aujourd’hui, le syndicat socialiste s’apparente plus à une bande de hooligans qui recourent à la violence et à la terreur plutôt qu’à un syndicat positif et constructif, avec lequel le dialogue social est possible.

Les commentaires sont clos.