LE MR : Des valeurs, des idées, un programme

Posté le 28 février 2014 à 15 h 41 min par odestre Commentaires fermés sur LE MR : Des valeurs, des idées, un programme

A maintes et maintes reprises, le président du Mouvement Réformateur, Charles Michel, a répété que le combat politique, le combat en faveur des citoyens ne pourrait se gagner que sur le terrain des idées et de propositions.

L’objet du Congrès de Marche en Famenne de ce 23 février était précisément d’exposer aux Wallons et aux Wallonnes notre vision du futur de leur région mais aussi et surtout les moyens à entreprendre pour y parvenir.

Sans surprise, une des valeurs cardinales que nous défendons est la valorisation du travail ; qu’il soit salarié ou indépendant. Nous refusons les pièges à l’emploi qui font que quelqu’un qui ne travaille pas gagne parfois plus que quelqu’un qui travaille. C’est pour nous une situation insupportable à laquelle il faut rapidement mettre un terme grâce à un pouvoir d’achat accru via, notamment, une vaste réforme fiscale.

Les failles de la Wallonie sont malheureusement trop nombreuses. Toutefois, sous l’égide de notre président et avec le soutien massif de nos militants et de nos sympathisants, nous avons défini trois éléments qui constituent les grands chantiers auxquels nous voulons nous atteler prioritairement si, au lendemain du 25 mai, l’électeur nous a témoigné sa confiance. Il s’agit de :

.        La lutte contre le chômage (en particulier des jeunes)

.        L’augmentation du PIB/habitant.

.        La diminution du coût énergétique

L’absolue priorité est donc donnée au développement économique, sans lequel il ne peut y avoir de développement social.

A notre estime, nous devons jouer prioritairement sur deux axes qui influencent tous ces éléments à savoir la fiscalité et l’enseignement/la formation.

Déjà évoqué en décembre, le MR veut un électrochoc fiscal de 5 milliards d’euros en faveur de l’emploi, de l’économie et du pouvoir d’achat. Si le chiffre peut paraitre important, il est à mettre en perspective avec les efforts budgétaires consentis en cours de législature. En effet, en deux ans, nous avons économisé 22 milliards d’euros, alors que la réforme que nous proposons ne couterait « que » 3,5 milliards nets, en raison de l’effet retour estimé à 30% et profiterait à tous, entreprises comme citoyens.

Cette réforme doit permettre d’instaurer un vrai climat favorable à l’emploi, en réduisant à 23% (moyenne européenne) l’Isoc ; tout en conservant un taux réduits à 20% pour les PME. Il n’y a pas de mystère : plus l’imposition sera forte et moins elle laissera de la marge à l’entreprise pour embaucher du personnel ou pour investir. Le MR s’engage donc à changer cette situation pour insuffler un vent de prospérité et de développement économique.

Un important volet de cette réforme concerne le pouvoir d’achat des travailleurs qu’il faut accroitre pour éviter les pièges à l’emploi. Pour y parvenir, nous voulons augmenter la quotité exemptée d’impôts à 13000 euros. Ne pas payer d’impôts avec un salaire atteignant 1083€/mois nous semble élémentaire. De même, alors que la progressivité de l’impôt n’est plus qu’un lointain souvenir, nous comptons briser ce mur qui fait qu’on paie trop vite, trop d’impôts et redessiner la courbe de progressivité en supprimant les tranches de 30% et 45%, en élargissant les tranches de 25% et de 40%  et déplaçant la tranche à 50% à partir de 50 000€ de revenus.

Quant à l’enseignement et à la formation, ils constituent pour nous le laboratoire qui donne naissance aux talents de demain. Nous devons donc y apporter la plus grande attention et améliorer sa qualité. Toutefois, nous ne sommes pas des interventionnistes forcenées et nous faisons confiance à nos enseignants. Nous ne pensons pas que le politique a à édicter la manière dont il convient d’enseigner la matière, car une classe n’est pas l’autre. Aussi, nous voulons rendre aux enseignants la capacité de mettre en œuvre les instruments pédagogiques qu’ils jugeront les plus utiles.

Dans le même temps, il est impératif de reconnecter l’école et les formations avec les entreprises. Trop de jeunes quittent l’école avec en poche un diplôme qui n’est plus en adéquation avec les besoins des entreprises. C’est pourquoi, la formation en alternance et les stages en entreprises doivent être démultipliés ; ce qui ne manquera pas de permettre d’acquérir une expérience valorisable à la sortie du cursus scolaire.

D’autres sujets d’une importance capitale, tels que l’agriculture, la mobilité et le logement animeront bien-sûr la campagne. Néanmoins, à l’aube de la celle-ci, il m’apparaissait nécessaire de vous indiquer dans quelle le MR veut s’engager pour la Wallonie et pour les citoyens.

Le MR véhicule des valeurs telles que la liberté, la responsabilité ou le travail ; ces valeurs imprègnent notre programme de la première à la dernière page. N’hésitez pas à me contacter si vous souhaitez de plus amples informations quant à nos propositions (electionsmr2014@gmail.com).

Les commentaires sont clos.