La Louvière: Budget 2018

Posté le 3 janvier 2018 à 9 h 53 min par odestre Commentaires fermés sur La Louvière: Budget 2018

Une fois de plus, nous pouvons nous réjouir de ce budget qui ne se contente pas d’être en équilibre mais qui va plus loin en dégageant un boni. En effet, avec à l’ordinaire, des recettes estimées à 132 millions d’euros et des dépenses estimées à quelques 122 millions d’euros, la ville dégage un boni de 10 918 710€. Prudence identique à l’extraordinaire puisque les recettes s’élèvent à 56 millions et les dépenses à un peu plus de 49 millions. Là encore, un bas de laine de 6 851 000€ peut être dégagé.

Je pense qu’il faut rappeler que nous sommes sous plan de gestion et qu’à ce titre, nous ne pouvons pas faire tout ce que nous voulons. Je tiens d’ailleurs à saluer l’implémentation de 45 mesures liées au nouveau plan de gestion sur 55, pour la seule année 2018. Cette dynamique me semble donc aller dans le bon sens.

En outre, ce budget prudent n’en demeure pas moins ambitieux puisqu’il permet de dégager de nouvelles lignes budgétaires consacrées notamment au sport via la construction d’une nouvelle piste d’athlétisme ou encore d’une nouvelle salle de ping pong.

Autre bonne nouvelle pour le citoyen : la réduction de 10% de la taxe poubelles. Celle-ci récompense l’effort fourni par tous les louviérois en matière de réduction des déchets ; des efforts qui paient puisque chacun paiera moins cher ses déchets. Je salue une mesure qui soulage le portefeuille des ménages et qui les encourage à continuer leurs efforts.

Depuis des années maintenant, nous n’enregistrons plus de hausse de la fiscalité communale. Cela confirme bien la position du MR à savoir que lorsque la gestion est saine et rigoureuse, lorsque l’on agit en bon père de famille, on trouve toujours les moyens de ses politiques sans pour autant en faire payer le prix au citoyen.

Mon principal regret concerne les moyens dévolus à la relance de l’activité commerciale. S’ils n’enregistrent pas de recul, ils n’enregistrent pas non plus d’augmentation ; or, je pense qu’il faut pouvoir être lucide et regarder la vérité en face, le commerce louviérois se meurt. A défaut d’une augmentation des moyens – que je peux comprendre étant donné le contexte – je demande, au collège de se pencher sérieusement et urgemment sur cette problématique. Il était important de réussir la rénovation urbaine ; c’est chose faite. Il faut maintenant assurer la relance commerciale !

Au niveau du CPAS, même si là encore, il est important de souligner que le budget est en équilibre, je constate qu’il n’y a pas de matelas de sécurité. D’une manière générale, vu le contexte budgétaire, je pense qu’il serait bon que le CPAS évalue les divers services qu’il propose et qu’il se recentre sur ses missions essentielles. Gouverner c’est prévoir et j’estime important qu’à l’image de ce qu’a fait la ville, le CPAS devrait se constituer une réserve budgétaire qui lui permettrait de faire face aux imprévus.

En ce qui concerne la police, je me réjouis qu’un budget soit prévu pour développer le projet relatif au transfert de certains services de police au sein du bâtiment de la Gare Centrale. Ce projet avance dans le bon sens et je pense que nous devons nous féliciter de la collaboration du Ministre Bellot, ainsi que de la SNCB, sans lesquels ce projet ne serait pas envisageable.

Je l’ai dit, je le répète, ce budget 2018 dégage un boni et soulage le portefeuille des ménages. Je compte sur le Collège pour poursuivre sa politique budgétaire en ce sens et Il est clair que le groupe MR votera favorablement ce budget.

Les commentaires sont clos.