La liberté de presse : pas encore un acquis partout en Europe

La liberté de presse : pas encore un acquis partout en Europe

En préparation de ma prochaine mission interparlementaire qui se déroulera du 17 au 21 mars 2015 en Serbie et au Monténégro et en ma qualité de membre de la commission des médias, il m’a paru tout à fait à propos d’interpeller le Ministre Président de la Fédération Wallonie Bruxelles, Monsieur Rudy Demotte, en charge des relations internationales sur la situation des journalistes dans ces républiques de l’ex-Yougoslavie.

Je pense que nous devons rappeler le besoin de liberté spécifique à cette profession à chaque occasion lors d’échanges diplomatiques, parlementaires, associatifs ou professionnels. Pour ma part c’est notamment ce que je compte faire au cours de ce déplacement.

J’ai donc insisté auprès du Ministre Président pour que le respect de la liberté de la presse se fasse en Fédération Wallonie Bruxelles pas seulement dans les discours mais bien dans les actes !

J’ai poursuivi mon interpellation en enjoignant Monsieur Demotte à rappeler d’une part aux autorités serbes qu’elles doivent protéger les journalistes contre les pressions, menaces et violences, et que leurs agresseurs devraient être identifiés et punis et d’autre part que les autorités ne devraient pas entraver le travail des journalistes qui sont « les yeux et les oreilles de la démocratie ».

La Commission européenne dans un rapport d’octobre 2014, relève dans ces Républiques des entraves à la presse en général et au métier de journalistes en particulier.

En effet, des arrestations de professionnels sont incompatibles avec la liberté des média et contraire aux valeurs européennes notamment dans le cadre d’un processus d’adhésion.

Je ne manquerai pas de revenir sur la question dans les prochaines semaines.

Les commentaires sont fermés.
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Instagram