E-commerce en Belgique : les idées du MR pour améliorer la situation

E-commerce en Belgique : les idées du MR pour améliorer la situation

Le Groupe MR du Sénat a profité d’une intéressante visite d’entreprise à Feluy pour faire le point sur la question du commerce en ligne et avancer ses pistes afin d’améliorer la situation 

            Le Groupe MR du Sénat a organisé ce vendredi 1er mars une visite d’entreprise sur le thème de l’e-commerce. Durant cette matinée passée à Feluy (Seneffe), l’occasion a été donnée aux participants de découvrir les Cafés Looze, une société familiale fondée en 1969 et active dans la torréfaction et la commercialisation de cafés de (grande) qualité.

            Cette visite était également l’occasion de mettre en exergue le magasin en ligne Proxymart. Lancée en 2015, cette plateforme permet à plusieurs producteurs locaux de la région du Centre voire d’un peu plus loin de vendre en ligne et d’ensuite livrer à domicile ; ce qu’ils n’auraient probablement pas pu faire seuls pour plusieurs raisons pratiques, techniques et/ou économiques. Proxymartcompte justement les Cafés Loozeet la Boucherie L’Artisan, également présente ce vendredi, parmi ses membres.

            Le cadre était donc idéal pour faire le point sur la situation et le développement du commerce en ligneen Belgique ; un sujet qui tient fort à coeur à Olivier Destrebecq. Le Sénateur MR de La Louvière est justement à la base de la proposition de résolution « e-commerce » actuellement à l’étude dans la Haute Assemblée et qui devrait passer au vote lors de la prochaine séance plénière.

            Par ce texte, le Groupe MR entend soutenir plus particulièrement certaines recommandations :

  • Travailler de concert pour élaborer une stratégie nationale coordonnée sur l’e-commerce, comprenant les volets attractivité internationaledéveloppement en ligne des acteurs nationauxet accessibilité aux citoyens. Assurer, au niveau européen, l’harmonisation de certaines règles fiscales entre États tout en assurant que ces règles soient protectrices et cohérentes par rapport à la concurrence internationale. Favoriser la mise en réseau des PME et leur présence active sur l’internet et les réseaux sociaux, qu’elles cherchent ou non à vendre en ligne.
  • Poursuivre les efforts de digitalisation dans les politiques-clés pour le secteur de l’e-commerce, et notamment une politique de mobilité favorisant des services de livraison efficaces, connectés et durables, intégrés dans un réseau de transport intelligent (ITS). 
    Favoriser les méthodes de livraison durables (camionnettes électriques, vélos-cargo, …) et prendre en compte leur impact sur la mobilité, notamment au sein des villes.
  • Assurer une politique de la ville attrayante pour les commerces physiques, en accompagnant les commerçants dans leur installation et la pérennité de leur commerce, tout en développant une stratégie globale liée à l’attractivité du centre-ville.
Les commentaires sont fermés.
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Instagram