Décret décumul : on nage dans l’hypocrisie

Posté le 10 septembre 2014 à 15 h 36 min par odestre Commentaires fermés sur Décret décumul : on nage dans l’hypocrisie

« Je continuerai à exercer pleinement mes fonctions de bourgmestre : je présiderai le conseil communal, je suis présent lors de tous les collèges, je participe à toutes les réunions avec la police, les promoteurs, avec l’ensemble de ceux qui font des travaux et qui dynamisent la ville…C’est ce qui est prévu par le Code de la Démocratie locale.» Paul Magnette

On a beaucoup parlé du renouveau démocratique, de la refonte du PS carolo…je ne peux que constater qu’il n’en est rien et que le Ministre-Président wallon se cramponne au siège maïoral de Charleroi. Paul Magnette veut garder la mainmise sur Charleroi en dépit de ses nouvelles fonctions de Ministre-Président.

On se souvient pourtant qu’en 2012, il avait démissionné de son poste ministériel fédéral car il affirmait vouloir se consacrer uniquement et pleinement au développement de sa ville. Certes, il passait alors sous silence ses fonctions de Sénateur et de Président FF du PS mais admettons.

Aujourd’hui à la tête de l’exécutif wallon, il assure la Présidence du Conseil communal carolo, ainsi qu’une présence à un nombre impressionnant de réunions. A croire que la Ministre-Présidence est une fonction qui laisse plus de temps libre que celle de Ministre fédéral…A voir l’état de la Wallonie,  j’aurais tendance à en douter.

S’il ne s’agissait que d’un problème d’agenda, la situation serait déjà grave étant donné les enjeux mais c’est encore pire puisqu’en l’espèce, il y a un réel conflit d’intérêts. Investi à ce point dans sa ville, comment ne sera t-il pas tenté de privilégier Charleroi dans les décisions du Gouvernement wallon ?

 Malheureusement, le Ministre-Président n’est pas un cas isolé puisqu’il en est de même pour Carlo Di Antonio (Dour), Maxime Prévot (Namur) Rudy Demotte (Tournai).

Quelques phrases de ces divers ministres sont d’ailleurs à épingler :

«Concrètement, je ne pourrai plus signer les documents qui engagent juridiquement la Ville. C’est tout ce que ça change.» Maxime Prévot (l’avenir.net – 21/07/2014)

« Un bourgmestre à Namur, il n’y en a qu’un et c’est moi » Maxime Prévot (DH.be – 22/07/2014)

   “ Même si je pouvais cumuler, je ne le ferai pas” Carlo Di Antonio (DH.be – 26/05/2014)

Même s’ils respectent la loi, même si le décumul est officiel, on en est loin dans la pratique  et les ministres wallons continuent à administrer leur commune.

Quel paradoxe quand on sait que les députés, qui n’exercent pourtant pas de fonction exécutive à l’échelon régional, ont été tenu de démissionner de leur exécutif communal. C’est une situation absurde qui indique bien à quel point l’éthique et la bonne Gouvernance n’ont pas encore droit de cité en Wallonie !

Les commentaires sont clos.