Crowdfunding : l’investissement citoyen

Posté le 17 décembre 2014 à 16 h 19 min par odestre Commentaires fermés sur Crowdfunding : l’investissement citoyen

Suite à la crise financière, le citoyen a perdu confiance dans les banques et les banques sont elles-mêmes devenue frileuses dans l’octroi de prêts aux PME. Cette conjonction de facteurs implique une épargne domestique qui ne cesse de se renforcer et une difficulté pour les entreprises de trouver le financement nécessaire à leur développement et à la mise sur pied de nouveaux projets, de nouvelles activités.

Face à ce constat, des initiatives d’investissements citoyens se sont développées sur la toile, afin de mobiliser l’épargne privée tantôt pour un projet entrepreneurial, tantôt pour une œuvre humanitaire ou une opération culturelle.

Le Crowdfunding concerne en effet potentiellement toutes les matières et tous les projets ; qu’ils viennent d’entreprises, d’un citoyen isolé ou d’une association.

Chaque projet est librement accessible sur le site de crowdfunding ; ce qui permet de toucher un public plus large que par le démarchage individuel ou le bouche à oreille.

L’acte de crowdfunding peut revêtir quatre formes : le don, le cadeau, le prêt ou la prise de participation.

Si vous croyez aux biens-faits d’un projet  humanitaire, vous êtes libre de verser un don, suivant les modalités exigées par le site.

Vous avez la conviction qu’un artiste a du talent ? Il vous est possible de le soutenir financièrement contre un avantage en nature proportionnel à votre investissement : un CD dédicacé, des remerciements sur facebook et même parfois un concert privé chez vous.

Un exemple célèbre est celui du chanteur Grégoire dont le premier album a été produit par des hommes et des femmes qui voyaient en lui un talent à soutenir. Sans eux, cet album vendu à plus d’un million d’exemplaires n’aurait peut-être jamais vu le jour.

La prise de participation et le prêt concernent plus souvent les projets entrepreneuriaux que ce soit d’une société ayant pignon sur rue et qui désire renforcer la crédibilité de son plan financier auprès d’une banque ou tout simplement d’une starter qui a une idée innovante mais qui n’est peut-être pas suivie par les institutions financières classiques.

Attention, pas d’angélisme par rapport à cet outil : cela reste un placement à risque. Avant de s’engager, il faut donc s’assurer du sérieux du site et prendre en considération toutes les données fournies afin d’évaluer précisément quelle est la prise de risque.

Cependant, j’ai la conviction que le crowdfunding a de beaux jours devant lui car il fait appel à l’investissement privé au profit de projets tout aussi privés  mais surtout au profit de projets concrets, identifiables et qui font vivre l’économie réelle.

A ce titre, j’estime que les pouvoirs publics ont un triple rôle à jouer en terme de financement, d’encadrement légal et de promotion. Il est dans mes intentions de m’investir pour donner une bouffée d’oxygène à ce secteur et par ce biais de soutenir le financement de la culture, du mouvement associatif et des PME.

Les commentaires sont clos.