Du pain et des jeux à la FGTB

Posté le 23 mars 2012 à 14 h 16 min par Erica Commentaires fermés sur Du pain et des jeux à la FGTB

Communiqué de presse du Député fédéral Olivier DESTREBECQ,  23 mars 2012.

Le 20 octobre 2012, le hall des foires de Liège a été réservé par la Centrale générale de Liège-Huy-Waremme (une des nombreuses organisations professionnelles affiliées à la FGTB).

Il est notamment question que le chanteur Cali donne un concert en soirée afin de « récompenser (les militants) du travail accompli durant les 4 années passées ».

Coût de l’opération : 80 000 €

Le député fédéral, Olivier DESTREBECQ commente :

« Je trouver que cet événement fait preuve d’un faste totalement déplacé en cette période d’austérité. Que la FGTB rassemble ses militants est une chose ; qu’elle leur offre des concerts hors de prix en est une autre.

J’observe que la FGTB est une grande donneuse de leçons lorsqu’elle critique les multinationales qui ne regarderaient que leurs profits ; sans considération pour les travailleurs. Mais la FGTB n’a pas plus de considération pour les travailleurs non syndiqués qui triment tous les jours pour gagner leur vie. Je me mets à la place de ceux là, et je me dis que c’est complètement inapproprié pendant une crise économique.

Enfin, pour une organisation affiliée à la FGTB, ce n’est sans doute pas grand chose 80 000 euros. Après tout, vu l’opacité de leur comptabilité, nous n’en savons rien…

Plus sérieusement, ce genre de manifestation montre qu’il serait bon que l’Etat puisse vérifier les comptes des syndicats ; comme il le fait pour les associations ou les entreprises ».

Et Olivier DESTREBECQ de conclure :

« Lorsque je vois cette annonce de concert et que je mets ça dans la perspective des élections sociales ; je me dis que la FGTB a retenu une des grandes leçons donnée par les Romains il y a 2000 ans : Du Pain et des jeux. Mais le moins que l’on puisse dire, c’est que l’image des syndicats s’en trouve une fois de plus écornée ; et c’est peu de le dire ».

Les commentaires sont clos.