Budget wallon : l’opacité la plus totale

Posté le 25 novembre 2014 à 16 h 29 min par odestre Commentaires fermés sur Budget wallon : l’opacité la plus totale

L’exposé général du budget 2015 ne comporte pour ainsi dire aucun chiffre. C’est notamment le cas dans la partie se rapportant aux matières traitées en Commission agriculture, tourisme et infrastructures sportives, dont je suis membre.

A l’occasion des discussions sur le budget 2015 en Commission, j’ai souligné qu’un seul chiffre était repris par le Ministre Collin, relatif au plan Cigogne 2.

Au delà de ça ? Le néant !

Il n’y a rien sur l’agriculture et sur les travailleurs de ce secteur, alors que l’on sait très bien qu’avec l’entrée en vigueur de la nouvelle PAC, nous nous trouvons à un point déterminant pour leur avenir.

Rien sur le département nature et forêts alors que la Wallonie reste une terre très rurale où l’espace forestier et les zones naturelles sont nombreuses.

Rien non plus sur la chasse et la pèche. Pourquoi, par exemple, ne pas avoir déclaré clairement l’évolution des chiffres en terme de permis de chasse et de pèche entre 2014 et 2015 ?

Pas un chiffre sur le tourisme ! Sans entrer dans la ventilation précise du budget entre les différents points touristiques, il m’aurait semblé normal d’indiquer dans l’exposé général quel est le montant global réservé à cette politique, quelle est l’évolution depuis 2014, quels sont les grands axes de dépenses du budget de ce département et quelle est la répartition des moyens entre ces axes.

Guère plus d’indications en ce qui concerne les infrastructures sportives. A la lecture de l’exposé général, on ne peut deviner où les priorités du Gouvernement wallon se trouvent. Est-ce la mise en place d’une vraie politique en faveur du sport professionnel ? Est-ce plutôt une mise à disposition de moyens pour entretenir les infrastructures accessibles au grand public ? Y’a t-il un sport privilégié en la matière ? On sait juste qu’il y aura des réductions budgétaires. Dans quelles proportions ? Cela reste à ce stade un mystère.

En principe, l’exposé général est sensé mettre en lumière les grandes tendances du budget et d’objectiver les priorités et les politiques du Gouvernement. Or, dans le cas présent, rien n’est objectivable puisqu’il n’y a pas de chiffre. L’exposé général n’est donc qu’une déclaration de politique générale bis ; Une succession de vœux pieux ; un catalogue de bonnes intentions. L’exposé général du budget 2015 n’a donc pour moi absolument aucun intérêt !

Quant à l’introduction de l’exposé particulier, il sème quelques chiffres épars, sans fil conducteur.

Lors de sa mise en place, le Gouvernement fédéral a été critiqué, fustigé, insulté, sali. Force est pourtant de constater que dès sa prise de fonction, le premier Ministre a immédiatement présenté une feuille de route budgétaire qui indiquait l’évolution des parcours et des courbes budgétaires et ce pour les 5 années à venir et que le Gouvernement a proposé un budget limpide en un mois de temps. Un exercice encore jamais pratiqué dans l’histoire de notre pays.

Formé dès juillet, le Gouvernement wallon nous présente, dans l’urgence, un budget totalement obscur, un budget opaque qui ne dit pas clairement les choses et qui démontre qu’il ne veut pas assumer la politique qu’il met en place.

Il est évidemment beaucoup plus simple de critiquer et d’attirer l’attention sur les autres plutôt que de prendre les responsabilités des décisions que l’on prend.

Les commentaires sont clos.